Votre chien possède bien plus de souvenirs que vous ne l’imaginez !

La prochaine fois, n'oubliez pas sa friandise ; il pourrait vous en tenir rigueur.

Homme et son chien
Le fait que le chien soit le meilleur ami de l’homme n’est plus à prouver. Le dicton est connu de tous ! Même si le chien n’est pas le seul animal à partager nos vies, il décroche toujours la palme de la fidélité. Tous ceux qui possèdent un chien le savent : l’animal a des émotions, comprend les nôtres, nous écoute et surtout, se souvient de nous. Mais cela a longtemps été controversé du fait de l’absence de réelle preuve scientifique. Sans compter qu’il y a quelques années encore, le concept de « conscience » n’était pas franchement appliqué aux animaux… Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que les animaux ressentent la douleur et qu’ils sont capables de raisonner. Mais ce que nous allons voir aujourd’hui est encore plus chouette : il s’agit de la première étude soulignant la mémoire du chien… Et le souvenir qu’il conserve des actions de son maitre !

 

  • Bien entendu que les animaux ont des souvenirs, pas besoin de science pour le savoir !

Nous avons tous en effet déjà eu la preuve qu’un animal puisse se souvenir de nous. Ou de quelque chose en particulier. Les animaux qui ont été maltraités gardent en eux ces affreux souvenirs et développent des comportements logiques par rapport à ce qu’ils ont vécu : peur, anxiété, agressivité. Même si nous sommes tous d’accord sur ce point, le fait est qu’il n’y a jamais eu de réelle preuve par A + B que les animaux ont une mémoire émotionnelle, même si tout nous l’indique ! Et comme la science exige des preuves, elle fait des études.

L’intérêt de celle-ci porte sur la mémoire épisodique. En gros, la question est de savoir si un chien peut conserver des souvenirs d’une totale banalité. En dehors de ce qu’il peut assimiler à du bonheur ou à du malheur, sera t-il par exemple capable de se souvenir des gestes que vous venez de faire ? Les scientifiques savent déjà que certaines espèces animales comme le geai buissonnier, les grands singes ou les rats se souviennent de « choses importantes à faire » dans le but de survivre. Par exemple, le geai buissonnier se souvient parfaitement d’où il cache sa nourriture, du moment où il le fait, du type de nourriture dont il s’agit et d’éventuels témoins de cette scène.

Il est évident que les espèces gardent en mémoire différentes actions et qu’elles savent les reproduire afin de vivre correctement. Citons par exemple les grandes migrations d’oiseaux qui savent exactement où se rendre et à quel moment ! De même pour les poissons qui retournent pondre sur le lieu de leur naissance. Tout ceci est inscrit dans un processus biologique et indispensable à la survie. Mais les êtres humains peuvent se souvenir de n’importe quoi (ou presque) ; de quelle couleur était leur pull la veille, de ce qu’ils ont mangé à Noël, d’une blague qu’on leur a racontée. Or tout cela n’est absolument pas d’ordre survivaliste ! Le chien peut-il faire pareil ? Eh bien… Oui !

  • Mon chien peut vraiment se souvenir de la couleur de mon pull ?

Je n’irai pas jusque là. Surtout si on considère que les chiens ont un spectre de vision plus réduit que le nôtre… Eh non, contrairement aux idées reçues, ils ne voient pas en noir et blanc ! Afin de savoir si les chiens peuvent se souvenir de ce que les humains font à court terme, un petit jeu de « Fais comme moi » a été mis en place. L’homme fait un geste ou une action (sauter, par exemple). Après avoir été entrainés dans ce but, les chiens reproduisent la même action après qu’on leur ai dit « Fais le ». L’homme touche un parapluie ? Le chien touchera un parapluie. L’homme se roule par terre ? Le chien fera pareil ! Cependant, bien que cela ait très bien fonctionné, l’équipe s’est heurtée a un problème : les chiens sont-ils capables de reproduire cette action longtemps après l’avoir vue, ou simplement quelques secondes plus tard ?

Nos fidèles compagnons ont donc été testés quand ils ne s’y attendaient pas, un peu comme pour une interro surprise. La commande de l’action « Fais le » visant à demander à l’animal de reproduire ce qu’il avait vu a été donnée de 1 minute à 1 heure après l’action de l’homme. Dans cette circonstance, les chiens ne savaient pas qu’ils allaient devoir refaire une action. La surprise était donc totale… Et les résultats aussi !

Les chiens ont réussi à reproduire 33 des 35 actions effectuées par les hommes, et ce même 1 heure après. Ceci suggère fortement qu’ils possèdent l’équivalent d’une mémoire épisodique leur permettant de se souvenir de ce qu’ils ont vu, même si cela n’est pas essentiel à leur survie ! Évidemment, plus le temps passe et plus le souvenir s’estompe. Mais il en va de même avec vous et moi lorsqu’il ne s’agit pas d’un événement marquant ; nous oublions peu à peu les « détails » de nos actions. Les chiens se souviennent donc de ce que nous faisons et de ce qu’eux-mêmes font, c’est un fait certain ! Il ne s’agit pas simplement d’un dressage mais bel et bien d’une mémoire. C’est un premier pas vers la compréhension de leur mode de pensée !


Bien que cette étude ne mette pas en évidence une capacité à engranger des souvenirs sur le long terme, elle n’en prouve pas moins que les chiens ont des souvenirs. Cela n’est donc pas limité qu’aux hommes ! Si les chiens le peuvent, d’autres espèces le peuvent aussi. La notion de mémoire et de souvenir n’est pas restreinte aux primates. Perroquets, dauphins et orques connaissent en effet le jeu du « Fais comme moi ». Passeront-ils aussi l’interro surprise ? Gageons que oui ! En attendant, cela montre scientifiquement parlant que les chiens ont des souvenirs. De vous, de ce que vous avez fait ensemble. Gardez cela à l’esprit !

vous pourriez aussi aimer
1 commentaire
  1. apa argumentative essay dit

    fantastic submit, very informative. I’m wondering
    why the opposite specialists of this sector don’t notice this.
    You must proceed your writing. I am confident, you’ve a huge
    readers’ base already!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.