De quelle couleur étaient les dinosaures ?

Dinosaure
Ah, les dinosaures. Vous en rêviez lorsque vous étiez jeunes, n’est-ce pas ? Vous aviez probablement des figures de T-Rex ou de Petit-Pied. Quel que soit l’aspect qu’on leur prête, les dinosaures n’ont jamais cessé d’éveiller la curiosité et l’émerveillement. Allez, avouez-le ! Vous vous êtes bien demandé un jour pourquoi on ne pourrait pas recréer un Jurassic Park en vrai, non ? A défaut de pouvoir côtoyer de véritables dinosaures, il sera bientôt possible de vous éclater en compagnie de robots à taille réelle. Une petite virée au Japon, c’est tout ce dont vous avez besoin pour ça ! Plus sérieusement, de quelle couleur pouvaient bien être les dinosaures ? Et puis cette histoire de plumes, info ou intox ? Si cela vous intéresse, vous êtes au bon endroit !

 

  • Pourquoi les dinosaures n’ont-ils pas de plumes dans jurassic park ?

L’observation est juste et elle a d’ailleurs beaucoup fait polémique. Mais l’explication est finalement assez évidente : si certaines études scientifiques ont révélé que certaines dinosaures (voire la majorité) possédaient des plumes, Jurassic Park reste un film. Et en plus, il s’agit d’un parc avec des dinos génétiquement modifiés… Dans ce cas, facile de se dire que l’équipe de scientifiques pouvaient donner naissance à des dinosaures fidèles à l’imagination du public ! On nous a tellement bombardé l’esprit d’images de grands reptiles qu’il est plutôt dur d’imaginer des poulets géants, hein ? Et pourtant, c’est bien la vérité.

A la fin de l’année 2016, une queue de dinosaure vieille de 99 millions d’années a été retrouvée dans de l’ambre. Et elle avait des plumes ! Elle appartenait à un dinosaure théropode, c’est-à-dire un dino bipède comme notre ami le T-Rex. Ces plumes-là ne servaient par contre pas à voler d’après les chercheurs, mais plutôt à communiquer ou à séduire. Mais l’hypothèse des dinosaures à plumes étaient déjà acceptée depuis 2014 ; à l’époque (bon, c’est pas le moyen-âge non plus), la découverte de crânes et de squelettes en Sibérie permettaient la description d’un nouveau dinosaure, le Kulindadromeus. Âgé de 175 millions d’année, il était herbivore et potentiellement très mignon. De fait, les scientifiques (tous d’accord pour dire que nos oiseaux actuels dérivent des dinosaures) en ont conclu que la majorité des dinosaures devaient posséder des plumes, mais que celles-ci auraient évolué peu à peu pour permettre le vol.

Malgré cela, les dinosaures sont restés pourvus d’écailles dans Jurassic Park. Peut-être parce qu’il est encore trop dur pour nos petits cœurs d’admettre que notre terrible T-Rex étaient une sorte d’autruche carnivore ? Quoi qu’il en soit, même si nous ne sommes pas prêts à ramener des dinosaures à la vie, la science avance. Une équipe de chercheurs a réussi à faire évoluer des embryons poulets possédant des os de dinosaures. Pour des raisons éthiques, les poulets n’ont jamais vu le jour… Mais c’est un grand début quand même ! Pensez-y la prochaine fois que vous vous casserez le tibia !

  • Mais s’ils avaient des plumes, comment pouvaient-ils avoir une couleur spéciale de… peau ?

En vérité, il n’est pas certain que tous les dinosaures possédaient des plumes. Les scientifiques estiment qu’une grande partie d’entre eux en possédaient, surtout les carnivores. L’analyse de fossile de Psittacosaurus, un petit dinosaure dont le nom signifie « lézard perroquet », révèle la trace d’anciens pigments. Il a fallu de longues années de travail pour que des équipes mettent au point un modèle 3D du dinosaure et qu’ils étudient son environnement afin de pouvoir juger ses couleurs. Jakob Vinther, un paléonthologue anglais, a mis la main sur un fossile très bien conservé de ce petit dino en 2009. C’est lui qui a servi à la modélisation du Psittacosaurus !

Toutes ces études ont finalement permis de conclure que le Psittacosaurus possédait des couleurs dignes d’un camouflage militaire, alternant entre un vert profond de conifère et des zones plus claires, notamment au niveau de l’abdomen. Déjà à l’époque, les proies cherchaient à se fondre dans la masse pour ne pas attirer l’attention des gros prédateurs ! Cette découverte représente une avance majeure dans la compréhension et l’étude des dinosaures. Ce travail a longuement été salué et témoigne des progrès sans cesse renouvelés de la science. Bien entendu, il n’est pas possible de présenter deux Psittacosaurus de couleurs différentes à leur prédateur pour savoir si la couleur « camouflage » représente bel et bien un avantage évolutif ! Mais cette nouvelle donnée aide beaucoup à l’analyse de l’écologie ancienne c’est indéniable.


Il reste encore beaucoup à apprendre des dinosaures, mes amis ! La science n’a pas fini de nous étonner avec ses nouvelles avancées. Qui sait, peut-être qu’un jour nous verrons un film avec des dinosaures à plumes… Ou en treillis ? Quoi qu’il en soit, cet univers fascinant nous aide à mieux comprendre le nôtre. Conservez précieusement vos figures qui témoignent finalement de l’avancée des travaux scientifiques !

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.